RETROPLANE.net Index du Forum
FAQ - Charte - Rechercher - Fichiers - Map - Membres - S'enregistrer - Annuaire - Vérifier ses messages privés - Connexion

VCC - Vol Circulaire Contrôlé
Aller à la page Précédente
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20,
21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40,
41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60,
61, 62, 63, 64, 65, 66, 67, 68, 69, 70, 71, 72, 73, 74, 75, 76, 77, 78, 79, 80,
81, 82, 83, 84, 85, 86, 87, 88, 89, 90, 91, 92, 93, 94, 95, 96, 97, 98, 99, 100,
101, 102, 103, 104, 105, 106, 107, 108, 109, 110, 111, 112, 113, 114, 115, 116, 117, 118, 119, 120,
121, 122, 123, 124, 125, 126, 127, 128, 129, 130, 131, 132, 133, 134, 135, 136, 137, 138, 139, 140,
141, 142, 143, 144, 145, 146, 147, 148, 149, 150, 151, 152, 153, 154, 155, 156, 157, 158, 159, 160,
161, 162, 163, 164, 165, 166, 167, 168, 169, 170, 171, 172, 173, 174, 175, 176, 177, 178, 179, 180,
181, 182, 183, 184, 185, 186, 187, 188, 189, 190, 191, 192, 193, 194, 195, 196, 197, 198, 199, 200,
201, 202, 203, 204, 205, 206, 207, 208, 209, 210, 211, 212, 213, 214, 215, 216, 217, 218 Suivante

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RETROPLANE.net Index du Forum -> Aéromodèles Antiques
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Raoul
Accro Posteur
Accro Posteur


Inscrit le: 28 Juil 2016
france.gif


MessagePosté le: 30/07/2020 15:18    Sujet du message: Répondre en citant

Namur 1970 suite :
18/ Nous arrivons au dernier du trio de l’équipe soviétique qui fut classé dix-huitième.
Il s’agit de Karl Plotzinjsh (parfois écrit Plotsin)





Quelques résultats internationaux.
19ième Championnat du Monde à Swinderby (Grande-Bretagne Angleterre) en 1966 ;
12ième Championnats du Monde à Helsinki (Finlande) en 1968 ;
15ième Critérium d’Europe à Genk (Belgique) en 1969 ;
18ième Championnats du Monde à Namur (Belgique) en 1970 ;
10ième Championnat du Monde Helsinki (Finlande) en 1972 ;
9ième Championnat du Monde Hradec Kralove (Tchécoslovaquie) en 1974 ;
8ième Championnats d’Europe en 1975.

Son avion de Namur
« Latvija » est noté sur sa caisse (comme sur l’aile d’un autre de ses avions).
Ce mot signifie « Lettonie ».





Devant son avion, on voit celui de V. Elskin.



On remarque qu’à cause du train monotrace, les deux avions penchent au sol du côté du poids de l’aile extérieure.
Mais on ne remarque pas (ce que tout le monde avait vu), car situé du côté droit de la dérive, une commande externe qui braque le gouvernail vers la droite en piqué (mais pas en cabré).
Cette idée, à priori séduisante, a été peu pratiquée selon moi.





Envergure = 1,39 m
Longueur réduite des flaps = 0,45 m
Braquage de la profondeur (+/-) 30 degrés seulement.
Le moteur, comme Elskin et Kondratenko est le déjà cité « Akrobat ».

Plan Aeromodeller annual 1970





On voit que le palonnier est en croix, mais la commande du gouvernail mobile n’est pas précisée.
Le centre de gravité semble très proche du bord d’attaque.

à suivre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Raoul
Accro Posteur
Accro Posteur


Inscrit le: 28 Juil 2016
france.gif


MessagePosté le: 30/07/2020 15:25    Sujet du message: Répondre en citant

Le même modèle en 1972





Comme je l’avais précisé à propos de sa caisse de terrain, « Latvija » n’est pas le nom de l’avion (ce que je croyais).

Le même modèle en 1974





Sur cette autre photo, on voit qu’il a collé le logo de Namur que j’ai montré sur mon premier post.
L’avion est donc, avec certitude, postérieur à Namur.





Pour conclure, voici l’équipe soviétique de Namur 1970.
La photo est de 1972 et les sélectionnés étaient les mêmes qu’en 1970.





Anecdote du jour :
Un matin, alors que nous étions à plusieurs dans les sanitaires, l’un d’entre nous commença à utiliser un rasoir électrique fonctionnant sur batterie. Un des membres de l’équipe soviétique fut très étonné. Il nous expliqua, qu’il connaissait l’existence de ces appareils, mais qu’ils étaient réservés aux cosmonautes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Raoul
Accro Posteur
Accro Posteur


Inscrit le: 28 Juil 2016
france.gif


MessagePosté le: 01/08/2020 14:38    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,
Namur 1970 suite.
Voici le 19ième
19/ Clemente Cappi de l’équipe italienne.
Je le connais assez peu (Il a été Champion d’Italie, mais il est moins célèbre que L. Compostella).

Ici en 1969





Il vola avec un modèle de type Compostella avec un moteur Mc Coy 40.
Ici en 1974





J’ai bien peu de visuel à montrer.
Ici quelques années plus tard.





Voici quelques résultats

5ième Critérium d’Europe à Liège-Bierset en 1967 ;
23ième Championnats du Monde à Helsinki (Finlande) en 1968 ;
8ième 15 eme critérium d’Europe à Genk (Belgique) en 1969 ;
19ième Championnats du Monde à Namur (Belgique) en 1970 ;
5ième Critérium d’Europe à Pecs (Hongrie) en 1971 ;
18ième Championnat du Monde Helsinki (Finlande) en 1972 ;
14ième Championnat du Monde Hradec Kralove (Tchécoslovaquie) en 1974 ;
12ième Championnat du Monde à Utrecht (Pays-Bas) en 1976.

Voici le plan du « Heinkel Stunter » (Heinkel 100) pour moteur K & B Stallion 35 dont Cappi est l’auteur.
Il s’agit d’une semi-maquette simple du chasseur allemand (peu connu) pour le circulaire

Aero Modeller Septembre 1969





Détail du plan.
Je ne comprends pas ces crochets des liaisons palonnier/guignol de flaps/guignol de profondeur.







Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Philippe26
Psycho Posteur
Psycho Posteur


Inscrit le: 10 Fév 2015
france.gif

Localisation: Allan près de Montélimar
Âge: 67 Sagittaire

MessagePosté le: 01/08/2020 15:12    Sujet du message: Namur Répondre en citant

Bonjour à toutes et tous,

Bonjour Raoul,

Excellent travail d'archive (s)......

Du bon boulot qui a dû te demander des mois de recherche....

Merci de partager toutes ces infos avec nous.

Philippe



Je ne suis pas vieux, je suis jeune depuis plus longtemps que vous......
I am not old, I am young for longer than you .....
"C'est impossible, dit la Fierté; c'est risqué, dit l'Expérience; c'est sans issue, dit la Raison; mais essayons, murmure le coeur » W.A.Ward
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
Raoul
Accro Posteur
Accro Posteur


Inscrit le: 28 Juil 2016
france.gif


MessagePosté le: 01/08/2020 19:01    Sujet du message: Répondre en citant

20/ Le Danemark ne présentait que deux concurrents (L. Eskilsen et E. Madsen classé 27ième)
Classé vingtième, voici Leif Eskildsen.





Leif, toujours souriant





Le même avion en couleur(s)





Le moteur est un OS 35.
Au démarrage. C’est le tirage photo qui a transformé la couleur de l’avion.





Voici quelques-uns de ses résultats internationaux

11ième Critérium d’Europe à Liège-Bierset en 1967 ;
8ième Championnats du Monde à Helsinki (Finlande) en 1968 ;
10ième Critérium d’Europe à Genk (Belgique) en 1969 ;
20ième Championnats du Monde à Namur (Belgique) en 1970 ;
29ième Championnats du Monde à Namur (Belgique) en 1970 (EN VITESSE) ;
4ième Championnat du Monde Helsinki (Finlande) en 1972 ;
29ième Championnat du Monde Hradec Kralove (Tchécoslovaquie) en 1974 ;
12ième Championnats d’Europe en 1975 ;
15ième Championnat du Monde à Utrecht (Pays-Bas) en 1976 ;
29ième Championnat du Monde à Oxelösund (Suède) en 1982.

à suivre
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Raoul
Accro Posteur
Accro Posteur


Inscrit le: 28 Juil 2016
france.gif


MessagePosté le: 01/08/2020 19:08    Sujet du message: Répondre en citant

Un autre de ses avions en 1968 (on est loin des finitions coruscantes auxquelles nous ont habitués certains concurrents).





Leif Eskildsen apparaissait régulièrement dans la revue scandinave Moderflyve Nyt.

Ici dans le numéro de mai 1983





Voici la page 26 issue de cette revue.





Comme on s’en doute, je suis incapable traduire le danois.
Pour ceux qui voudraient s’y essayer, « Google Traduction » est d’un emploi très simple.
Voici le traitement du paragraphe (quelques clics dont un copié/collé).









Bien entendu, la traduction est approximative, mais elle permet de comprendre le sens.
On y apprend facilement trois informations.
1/ Leif Eskildsen est habillé en décontracté (short et sandales) ;
2/ Son avion est très rapide ;
3/ Son moteur est très bruyant.

Remarque du jour :
J’ai du mal à croire qu’il soit le pilote d’acrobatie le plus rapide et le plus bruyant du monde avec un OS 35. C’est peut-être une allusion à ses résultats en vitesse (voir son palmarès plus haut).
Je l’ai déjà écrit, après Namur 1970, les silencieux se sont généralisés car obligatoires.
Personnellement, j’aimais bien les moteurs qui pétaradaient en échappement libre.
Je dis « pétarader », mais je préfère évidemment quand ils sont bien réglés.
Ce n’est pas de l’irrespect envers les spectateurs ni de l’égoïsme. Pour l’instant, les moteurs diésels de Team Racing échappent à cette réglementation pour des raisons techniques.
Ce qui nous manque, c’est de pouvoir refermer nos tympans comme les huîtres, des paupières aux oreilles en somme…

Information personnelle :
Il y a une dizaine, j’avais failli déménager pour habiter dans un petit village de rêve (j’y ai renoncé juste avant la signature).
C’était à Gastes dans les Landes en bordures de l’Etang de Biscarrosse et de Parentis.
C’est avec étonnement que j’ai appris, quelques années plus tard, que dans ce petit paradis se tenait tous les ans le « Championnat du Monde de lancer d’avions en papier ».
C’est indiscutablement de l’aéromodélisme…et du vol libre (F1x ?).
J’invite donc les aéromodélistes adeptes du silence à s’y rendre tous les ans au mois de juillet.

Citation du jour :
En terminale, notre prof d’anglais aimait à nous demander de répéter :
“A noisy noise annoys an oyster, but a noisier noise annoys an oyster most.”
(Un bruit bruyant ennuie une huître, mais un bruit plus bruyant ennuie une huître davantage).


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Raoul
Accro Posteur
Accro Posteur


Inscrit le: 28 Juil 2016
france.gif


MessagePosté le: 03/08/2020 08:34    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,
Namur 1970 suite.





21/ Ce nouveau tableau nous montre qu’après Gérard Billon classé cinquième, le concurrent français suivant se faisait un peu attendre.

Voici donc Michel Rocher qui obtint la vingt-et-unième place.





Ici, quelques secondes avant le lancement de l’hélice.
C’est Gérard Billon qui tient le fuselage (et qui m’a envoyé cette photo).
En second plan : Debout Roger Lauron qui observe, accroupi René Fouquereau (maquettiste RC) et debout, les mains sur les hanche, Paul J. (circulariste).





Son avion était comme il se devait un Olympus avec motorisation Merco.





Bref nettoyage après le vol









Vous remarquerez le Merco 49 à 2 glows et surtout le silencieux « fait maison » par Michel lui-même.
Il est remarquable car hormis « l’entonnoir » de sortie des fumées qui est fixé par 4 vis, tout le reste du silencieux (en dural) a été fabriqué d’une SEULE pièce y compris le bossage.
Ce bossage de renforcement reçoit la seule tige filetée de fixation au Merco (cette version du 49 ne dispose pas des 2 oreilles latérales à la sortie de l’échappement). Ce pas de vis central servait à fixer le papillon de ralenti pour les modèles RC).
Autrement dit, pour fabriquer ce silencieux, après le tournage et le fraisage, il avait fallu user longuement de la scie à métaux puis des limes pour enlever la grande quantité de dural que le tour ne pouvait pas dégager au niveau du collecteur d’échappement.
Pour clore, le silencieux a une forme légèrement conique et n’est pas parallèle à l’axe du moteur (incliné vers l’extérieur).


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Raoul
Accro Posteur
Accro Posteur


Inscrit le: 28 Juil 2016
france.gif


MessagePosté le: 03/08/2020 08:44    Sujet du message: Répondre en citant

Suite
Au cours de troisième vol, à la quatrième boucle du trèfle (dernière figure du programme avant l’atterrissage), il toucha le sol. L’hélice cassa, les pneus s’arrachèrent.
On imagine l’atterrissage qui suivit.
Bilan : zéro pour le trèfle et l’atterrissage évidemment.

Michel Rocher était un circulariste très actif dans la région de Nantes. Les membres de son club (Le MACLA) volaient sur la piste de l’aérodrome « Château Bougon » situé près de Rezé.
Aujourd’hui, comme souvent, cette piste a été détruite.

Il y pratiquait aussi le Team Racing avec Jean Fleury





Ses résultats internationaux sont modestes :
6ième Critérium des As à Bochum le 20 et 21 septembre 1969 ;
21ième Championnats du Monde à Namur (Belgique) en 1970 ;
17ième Championnat du Monde Hradec Kralove (Tchécoslovaquie) en 1974.
A noter qu’en 1972, Michel pensait que sa sélection pour le Championnat du Monde de 1972 à Helsinki (Finlande) était validée. Il s’y rendit avec son Olympus fixé sur le toit de son « Amy 8 ».
Plus de 5500 km aller/retour (Nantes à Helsinki) !
Sur place, il apprit que la Fédération ne souhaitait pas y envoyer d’équipe française. Il ne fut donc pas autorisé à voler, mais par indulgence, on lui concéda un vol de calibrage pour les juges avant les vols officiels.
Pour ceux qui ne connaisse pas ce type d’automobile, la voici avec le capot ouvert.





Ici un autre de ses Olympus





Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Jacquot
Apprenti Posteur
Apprenti Posteur


Inscrit le: 18 Sep 2014
france.gif

Localisation: Vendée
Âge: 76 Sagittaire

MessagePosté le: 03/08/2020 10:44    Sujet du message: Michel Rocher Répondre en citant

J'ai bien connu Michel Rocher à cette époque. Je participais aux concours du MACLA sur la piste de Château-Bougon à Nantes. Son père était juge fédéral. Il venait aux concours VCC que j'organisais à La Roche sur Yon ou que Serge Delabarde proposait à Niort où l'on volait sur un parking sans inquiéter les riverains.


Photo,prise à Niort en 1972 sur ledit parking. J'y suis avec mon Me 109 (ST 35 RV), mon Transall C 160 à mes pieds. Michel est le 3è à partir de la droite, son Olympus au sol. A sa gauche se tient Serge Delabarde avec son "piège" de l'époque (c'était juste avant le "Squale"). Accroupis, mes 3 fils qui volaient en série 1 sur des NAJ (plan de JB Morelle) agrandis propulsés par des OS 35. Belle époque du VCC populaire !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Raoul
Accro Posteur
Accro Posteur


Inscrit le: 28 Juil 2016
france.gif


MessagePosté le: 03/08/2020 10:57    Sujet du message: Répondre en citant

On n’en fini jamais avec les Olympus !
Pour dessiner son Olympus, il utilisa :
1/ Ce petit plan (que j’ai déjà montré en propre). La ligne du bas au stylo a été écrite par Michel.
2/ Celui de Gérard Billon.





Charles m’a dit qu’en circulaire, la règle générale est la camaraderie entre les pratiquants.
La preuve, quand j’avais décidé de franchir le pas vers les plus grosses cylindrées (donc abandonner mon dernier Nobler) pour mon passage en série 3, Michel eut la patience de me tracer le calque grandeur de son Olympus.
Je l’ai retrouvé récemment et fait numériser chez un architecte.
Le voici en 2 parties pour plus de lisibilité.









Voici le détail du cartouche





Après de longues heures de dessin complet et précis, Michel s’est trompé en nommant l’avion « OLUMPUS » au lieu d’ « OLYMPUS »…
Ce grand calque (retrouvé récemment) ne me servit pas à caler une armoire.
Je ne voulais pas parler de mes avions, mais la circonstance s’y prête. Voici deux Olympus que je construisis en même temps en suivant scrupuleusement ce plan (aux saumons près).





Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Raoul
Accro Posteur
Accro Posteur


Inscrit le: 28 Juil 2016
france.gif


MessagePosté le: 03/08/2020 11:06    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a quelques années, Philippe et moi avions comparé les caractéristiques de quatre Olympus. Voici les cotes résumées dans un tableau. Le plus remarquables sont les longueurs de nez.





(*) Mesuré sur plan Gérard Billon/Précisia
(**) Mesuré sur tirage plan M. Rocher 1970
(***) Mesuré sur avion survivant M. Rocher en 2015
(****) Mesuré sur avion survivant Raoul en 2015
La carrière de Michel Rocher dura 13 ans (de début 1966 à fin 1979).

Après ses essais d’avions mono-dérive voici le Squale (déjà vu sur la photo de l’Amy Huit).









Pour ceux qui aiment les chiffres, voici un brouillon qui permet de comparer son dernier Olympus avec son premier Squale (pas le courage de le transcrire).





Puis vint le « Squarus » dont voici la numérisation du plan original.





Deux solutions sont dessinées mono-dérive ou bi-dérives sur la même feuille.





Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Raoul
Accro Posteur
Accro Posteur


Inscrit le: 28 Juil 2016
france.gif


MessagePosté le: 03/08/2020 11:11    Sujet du message: Répondre en citant

Cette photo du Championnat de France qui eut lieu du 30 juin au 1er juillet 1979 est un témoignage d’une fin de parcours proche.





Le rocher « Rocher » s’estompera (à gauche de Gérard).
Les nouvelles pierres grandiront : Béringer, Fernandez, Tayeb, Delabarde, Rampnoux, et Lavalette (bizarre, je ne le reconnais pas).
Le roc « Billon » demeurera.
Je ne connais pas Gidrol ni ceux qui ne sont pas nommés.

Parlons de deux entrainements pour des raisons différentes.
1/ Entrainement au Championnat de France de sélection pour Namur.
Chaque concurrent avait le loisir de voler, dans la mesure des disponibilités, avant les vols officiels.
Voici une mésaventure qui aurait pu être lourde de conséquences.
En fin de vol, moteur calé, Michel va atterrir tranquillement sans se méfier. Roger Lauron marche nonchalamment sur la surface goudronnée de la piste. Il est de dos sur la trajectoire de l’avion silencieux.
On l’a compris, l’aile droite de l’Olympus le heurte violemment.
J’ai assisté de près à cette scène. J’ai vu l’impact sur la tête, d’autres ont vu sur le dos. Disons que le choc a eu lieu contre la nuque de Roger Lauron.
Voici le résultat
Il fallait réparer.
Roger Lauron qui transportait toujours beaucoup de matériel fut à la tâche.
En 1970, les époxys modernes n’existaient pas (l’araldite rapide non plus).





Les avions actuels adoptent les fuselages construits avec du balsa roulé très mince plus légers que les blocs évidés.
Vous remarquerez le travail d’évidement à la gouge très prononcé qui nous étonna.





De gauche à droite, nous reconnaissons : Jean-Claude Marconcini, Roger Lauron, Michel Rocher et Gérard Billon.





Malgré la réparation (pas facile) qui déplaça le centre de gravité vers l’arrière, cet incident n’affecta pas le classement.


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Raoul
Accro Posteur
Accro Posteur


Inscrit le: 28 Juil 2016
france.gif


MessagePosté le: 03/08/2020 11:22    Sujet du message: Répondre en citant

2/ Entrainement à Rezé (pré-Namur 1970).
A l’instar des « coaches » actuels, René Fouquereau filme les figures.
Notez la préparation du pilote.





Il s’agit du triangle. On voit la position de l’avion en accord avec la trajectoire idéale du premier côté
J’ai tracé en rouge le triangle complet que l’avion doit suivre.
La base se situe au niveau de l’épaule. La figure complète doit être parcourue conformément au triangle équilatéral que j’ai tracé.





Comme ma voisine, mademoiselle Raoule, m’a suggéré d’injecter des mathématiques dans mes commentaires, voici ce qu’on peut tirer de cette scène :
Ce que l’on voit n’est qu’un leurre.
En effet, dès la lentille(s) de l’appareil photo, ce qui est vu sur un tirage ou sur nos écrans est la transformation d’une situation courbée en une image plate (cette problématique a donné beaucoup de soucis aux différentes projections des planisphères).
Les côtés du triangle équilatéral tracé sont coplanaires et ses trois angles sont égaux (60 degrés).
Mais c’est uniquement possible dans un espace euclidien.
Comme l’avion évolue dans un espace en forme de boule, c’est la trigonométrie sphérique qui régit les angles.
Autrement dit, si on admet que les côtés du triangle sont des arcs de cercle égaux, les angles restent égaux entre eux, mais leur mesure est toujours supérieure à 60 degrés.





Dans le cas de cette demi-sphère, plus les côtés du triangle s’allongent, plus les angles grandissent.
D’ailleurs, cette propriété s’applique à tous les polygones réguliers et irréguliers.
Ce n’est pas intuitif, mais c’est ainsi, qu’on le veuille ou non…
Pour mieux comprendre, voici un exemple simple.
En admettant que la Terre soit une sphère parfaite, on imagine qu’un homme se tienne debout à un pôle. Il dispose d’une équerre parfaite. Il place l’angle droit de l’équerre sur le point-pôle.
Maintenant, il lui suffit de prolonger les deux côtés de cet angle droit jusqu’à atteindre l’équateur.
Cette rencontre avec l’équateur se fera perpendiculairement pour ces deux traits. Ce sont en fait deux demi-méridiens).
Ainsi, nous pouvons imaginer cette « part » triangulaire (de melon par exemple) dont chaque angle serait égal à 90 degrés, chaque côté de même longueur et la « peau » aurait une surface sphérique.
Cette part correspondrait à un huitième de la sphère entière.

Pour finir, un pilote qui effectuerait le triangle parfait dont le sommet serait au zénith, les trois angles mesureraient 90 degrés, mais il se verrait attribué la note zéro.


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Raoul
Accro Posteur
Accro Posteur


Inscrit le: 28 Juil 2016
france.gif


MessagePosté le: 04/08/2020 14:49    Sujet du message: Répondre en citant

22/ Steve Blake de l’équipe britannique remporta la vingt-deuxième place.
Les 2 autres représentants de cette équipe étaient Jim Mannal et Mike Reeves.





Il vola avec un Nobler de belle facture.





Il était motorisé avec un Merco 35.

Voici ses résultats en championnats.
42ième Championnats du Monde à Helsinki (Finlande) en 1968 ;
22ième Championnats du Monde à Namur (Belgique) en 1970 ;
8ième Critérium d’Europe à Pecs (Hongrie) en 1971 ;
11ième Championnat du Monde Helsinki (Finlande) en 1972 ;
20ième Championnat du Monde Hradec Kralove en 1974.

J’ai peu de documents sur lui.
L’intrados d’un autre de ses avions, le treizième. Le Nobler aux mêmes couleurs était numéroté 12 sur le fuselage.
Il semble bien aimer les décorations US Army style Boeing P-26.





Ici en 1971.





A gauche, il s’agit de Brian Turner (Britannique également).

Dans Aero Modeller de décembre 1970.





De gauche à droite : Steve Blake / Tony Davey / Jim Mannal

J’ai eu bien peu d’informations à présenter. Pour compenser, voici ma pensée du jour :
Certains pensent que le premier homme qui a dessiné les plans de la première chaise avait travaillé debout. Peut-être que le premier homme qui a dessiné les plans de la première piste de vol circulaire a dû se demander à quoi ça pouvait bien servir…
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé  
Philippe26
Psycho Posteur
Psycho Posteur


Inscrit le: 10 Fév 2015
france.gif

Localisation: Allan près de Montélimar
Âge: 67 Sagittaire

MessagePosté le: 07/08/2020 16:46    Sujet du message: Tintin en Amérique ou la fabuleuse histoire de ..... Répondre en citant

Bonjour les amis,

Je vais m'intercaler dans l'excellent reportage analyse témoignage de Raoul sur Namur avec son accord.

Tout d'abord revenons quelque temps en arrière...

Il y a déjà quelques années que je traverse la France de long en large et souvent, encore plus depuis trois ans, je me disais à moi même en voyant un beau terrain de foot bien tondu : que voilà un joli terrain pour mes avions.... mais mes avions restaient dans le garage. En effet, trimballer un avion et tout le matériel prend de la place, et on ne sait pas si l'on va pouvoir vraiment voler ou pas, alors....

Mais cette année j'ai sauté le pas, je me suis dit qu'il était temps, j'ai pris ma licence et je volerai le plus possible.

Donc au départ j'avais en vue un petit tour de France des divers concours prévus et de petits détours pour rendre visite aux copains.

Le Coronavirus en a décidé autrement.

Tant pis, je ferai avec. Déjà je voulais commencer par Montpellier, mais crotte, alors il se trouvait à plus de 100km de ma maison, lorsque nous y étions limités.... et bon de fil en aiguille, je me décide de monter vers Paris rendre visite à Gérard. Nous calons une date, et me voilà parti.

L'avion n'étant pas démontable, je dû le changer de place chaque jour. La journée il reposait sur le lit à l'arrière du camping car,




et chaque nuit je le posais à cheval sur les deux sièges avant...


fastidieux mais bon, c'est une minute de manip, et c'est pas la mort.

Le matos, bien rangé dans ma caisse de vol, seul le carburant m'a laissé un peu douter.... garder du carburant dans un véhicule qui parfois reste au soleil toute la journée.... je ne voulais pas, puis je me suis décidé quand même à en prendre un litre que je garderai bien sagement au frigo.

Gérard m'avait dit : je te donnerai du carburant, ne t'en fait pas.... mais bon, comme çà je pourrai éventuellement voler avant.

Et me voilà parti avec mon épouse.... je monte tranquillement vers Paris, en faisant une large boucle vers l'Ouest, et en passant par Chartres pour visiter Raoul... je pensais déjà faire deux trois vols là bas..... malheureusement son état de santé ne l'a pas permis, alors, je me suis vengé en trouvant un terrain bien tondu et surtout bien jauni par la chaleur.... j'y ai fait deux vols..... mais par flemme, je n'ai pas voulu recaler correctement l'hélice qui avait bougé lors d'un "retour" un peu fort... mal m'en a pris, l'hélice en bois, calée en position verticale à l'arrêt du moteur a cassé au second atterrissage..... tant pis pour moi....



notez que la pale du haut est tordue... cassée

Bien, je range le tout et en route pour Paris.....
à suivre ....
Philippe



Je ne suis pas vieux, je suis jeune depuis plus longtemps que vous......
I am not old, I am young for longer than you .....
"C'est impossible, dit la Fierté; c'est risqué, dit l'Expérience; c'est sans issue, dit la Raison; mais essayons, murmure le coeur » W.A.Ward
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail  
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RETROPLANE.net Index du Forum -> Aéromodèles Antiques Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17, 18, 19, 20,
21, 22, 23, 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 38, 39, 40,
41, 42, 43, 44, 45, 46, 47, 48, 49, 50, 51, 52, 53, 54, 55, 56, 57, 58, 59, 60,
61, 62, 63, 64, 65, 66, 67, 68, 69, 70, 71, 72, 73, 74, 75, 76, 77, 78, 79, 80,
81, 82, 83, 84, 85, 86, 87, 88, 89, 90, 91, 92, 93, 94, 95, 96, 97, 98, 99, 100,
101, 102, 103, 104, 105, 106, 107, 108, 109, 110, 111, 112, 113, 114, 115, 116, 117, 118, 119, 120,
121, 122, 123, 124, 125, 126, 127, 128, 129, 130, 131, 132, 133, 134, 135, 136, 137, 138, 139, 140,
141, 142, 143, 144, 145, 146, 147, 148, 149, 150, 151, 152, 153, 154, 155, 156, 157, 158, 159, 160,
161, 162, 163, 164, 165, 166, 167, 168, 169, 170, 171, 172, 173, 174, 175, 176, 177, 178, 179, 180,
181, 182, 183, 184, 185, 186, 187, 188, 189, 190, 191, 192, 193, 194, 195, 196, 197, 198, 199, 200,
201, 202, 203, 204, 205, 206, 207, 208, 209, 210, 211, 212, 213, 214, 215, 216, 217, 218 Suivante
Page 200 sur 218

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers
Vous pouvez télécharger des fichiers

Zone de Téléchargement du Forum et Site Retroplane


Images aléatoires album Retroplane, clic pour Agrandir

Forum en Flux RSS